Ceux qui aiment l’ambiance des anciennes brasseries seront ravis de découvrir le Jura, véritable temple des grands classiques du terroir: Pieds de porc, tripes à la neuchâteloise, tête et langue de veau, etc.

Le Jura fut peut-être un jour le bistrot des facteurs, des voyageurs et des chauffeurs diligents puisque, de 1831 à 1896, le bureau de poste principal était en face de la rue de la Treille, où se trouve aujourd’hui une grande librairie.

L’origine de cette rue est attribuée à la présence dans ces lieux d’un treillis remarquable particulier. Il faut dire que jusqu’en 1843, cette belle artère menait à deux arches qui traversaient la Seyon et menaient à la rue des Flandres et à la place du marché.