Historique


Ceux qui aiment l'ambiance des vieilles brasseries seront ravis de découvrir le Jura, véritable temple des grands classiques du terroir: pieds de porc, tripes à la neuchâteloise, choucroute, etc.


Le Jura fut peut-être un jour le bistrot des facteurs, des voyageurs et des conducteurs de diligences puisque, de 1831 à 1896, la poste principale fut son vis-à-vis à la rue de la Treille, là où siège aujourd’hui une grande librairie.



On attribue l’origine de cette rue à la présence en ces lieux d’une treille particulièrement remarquable. ll faut dire que, jusqu’en 1843, cette belle artère menait à un pont à deux arches qui franchissait le Seyon et conduisait vers la rue des Flandres et la place du Marché. La photographie ci-dessus semble avoir été prise du milieu de ce pont, disparu peu de temps après la rivière, au milieu du XIXe siècle.